Archives de catégorie : Maison écologique

Quels sont les équipements de chauffage les plus écologiques ?

Découvrez dans le blog écologie les équipements de chauffage les plus écologiques pour votre maison et faites des économies.

Un chauffage écologique dans votre maison n’est pas seulement bon pour l’environnement, cela peut aussi vous aider à faire des économies.

En effet, il y a peu de choses dans une maison qui soit aussi énergivore que le système de chauffage.

Venez découvrir les différents équipements de chauffage écologiques existants. Vous aurez ensuite moins de difficultés à faire votre choix.

Les panneaux solaires

Pour réchauffer votre maison, vous pouvez penser au soleil. Le chauffage par le soleil a de nombreux avantages, notamment écologiques. Ce mode de chauffage ne produit pas de gaz à effet de serre, et sa ressource principale est renouvelable et gratuite (le soleil).

L’équipement nécessaire est fait de panneaux photovoltaïques. Disposés de manière adéquate, ce sont ces derniers qui captent les rayons solaires qui seront ensuite convertis en énergie électrique.

Le chauffage solaire gagne de plus en plus en notoriété. On estime que plus il sera vulgarisé, moins nous aurons à utiliser les énergies fossiles polluantes.

Pour ce qui est des bienfaits dans le chauffage d’une maison, le chauffage solaire est en mesure de couvrir entre 50 % et 80 % des besoins en eau chaude sanitaire. Quant au chauffage de la maison, ce serait entre 25 % et 60 %. De quoi vous permettre de réaliser de belles économies.

Le chauffage solaire est pratique, écologique et moins cher à la longue. Mais pour en profiter au maximum, il vaut mieux être installé dans une zone ensoleillée.

Le poêle à bois

Utiliser un poêle à bois pour se chauffer est de plus en plus fréquent. Le poêle à bois est un équipement de chauffage écologique, parce qu’il utilise une ressource naturelle et renouvelable, qui est le bois de chauffe.

C’est essentiellement un chauffage d’appoint. Néanmoins, il peut être principal dans les habitations de petites tailles. Le poêle à bois offre d’excellents résultats, même si son installation oblige à un ramonage régulier. Une à deux fois par an, le ramonage du poêle doit être effectué.

De plus, si vous optez pour un chauffage au poêle à bois, il faudra que vous trouviez une manière de vous débarrasser des résidus de cendres.

Mais ne vous en faites pas, il existe des astuces. Les cendres de bois sont des composés riches en divers éléments, qui feront des merveilles dans votre jardin. Déversez-les autour de vos plants, et non seulement votre terre sera plus riche, mais en plus les bestioles ne s’en approcheront plus.

Les équipements de chauffages les plus écologiques

La chaudière à condensation

C’est l’un des équipements émettant le moins de gaz à effet de serre pendant son fonctionnement. La chaudière à condensation augmente les températures dans le système de chauffage en récupérant les vapeurs issues de la combustion.

Contrairement aux chaudières traditionnelles, non seulement la chaudière à condensation permet un meilleur chauffage, mais en plus, elle dégage moins de CO2.
Le gaz naturel ou encore le propane, sont les gaz conseillés pour l’utilisation de cette chaudière, en lieu et place du fioul.

Pour en savoir plus : Entretien d’une chaudière à condensation

La pompe à chaleur

Il existe différents types de pompes à chaleur. C’est un équipement écologique, car il fonctionne grâce à des éléments naturels ; tels que la chaleur présente dans le sol, ou encore l’air. La pompe à chaleur est ainsi écologique, car elle utilise des ressources propres, renouvelables et sans production de gaz à effet de serre.

D’ailleurs, une pompe à chaleur peut très bien être utilisée comme système de chauffage principal, voire unique, dans une maison bien isolée. Cet équipement vous garantira aussi de belles économies et conviendra à une maison de type écologique.

La chaudière hybride

Il s’agit ici d’un système qui utilise deux types de chauffages : la pompe à chaleur air-eau et la chaudière à gaz à condensation.

Avec une chaudière hybride, le chauffage est assuré par l’un de ces deux systèmes, selon les besoins de la maison. Par exemple, la pompe à chaleur se met en place lorsque les températures sont assez chaudes. Pendant l’hiver par contre, ce sera au tour de la chaudière à gaz à condensation.

Cet équipement est très écologique, et les deux systèmes de chaleur garantissent à la maison un chauffage optimal, peu importe la saison.

Le choix de la mixité énergétique

Chaque système de chauffage a ses avantages et ses inconvénients. En optant pour un mélange de plusieurs modes de chauffage, vous pourrez bénéficier d’un chauffage de meilleure qualité pendant toute l’année. On appelle cela la mixité énergétique.

Il est ainsi possible d’associer poêle à bois à pompe à chaleur, ou encore d’utiliser le solaire avec le fioul ou le gaz naturel ; pour un meilleur confort.

Faites appel à un professionnel pour savoir quels équipements écologiques s’adapteront le mieux à votre maison. Parce que l’efficacité de ses appareils est aussi fonction du lieu d’habitation, de la taille de la maison ou encore du niveau d’isolation.

Qu’est-ce qu’un habitat BBC et quels sont ses avantages ?

La protection de l’environnement est dorénavant un enjeu majeur pour tous. Notre blog écologie revient régulièrement sur les habitats écologiques de demain : la maison BBC en fait partie. C’est dans cette lancée que les habitats BBC (Bâtiment Basse Consommation) sont développés en Europe. Dans le but de mettre sur pied des logements autonome en consommation d’énergie, mais surtout qui en consomme moins. Actuellement, c’est la Réglementation Thermique 2020 qui encadre ce label en France. Vous souhaitez en savoir plus sur l’habitat BBC et ses avantages ? Cet article est fait pour vous.

Habitat BBC : qu’est-ce que c’est déjà ?

Petit rappel historique

Le concept d’habitat BBC existe dans plusieurs pays d’Europe depuis des années. En France où on en trouve plusieurs centaines, un label a été créé en 2007 pour attribuer l’appellation BBC aux logements consommant très peu d’énergie.

Depuis 2005, plusieurs Réglementations Thermiques se sont succédé pour encadrer la labélisation BBC. L’objectif étant de parvenir de plus en plus à réduire les émissions de gaz à effet de serre en matière de construction et de factures énergétiques dans les maisons.

habitat BBC

Eléments de définition de l’habitat BBC

Un habitat BBC est un habitat respectueux de l’environnement. Il est caractérisé par une très faible consommation d’énergie et un très faible taux de dioxyde de carbone rejeté. Il se distingue de par sa consommation énergétique et son architecture.

Sur le premier point, la consommation énergétique globale d’un logement BBC doit en principe être inférieure à 50 et 80 kWh d’énergie par an et par m² respectivement dans un logement neuf et dans un logement existant rénové. En fonction la situation de l’habitat et le climat de la zone, cette valeur peut varier entre 40 et 75 kWh/an/m². Dans une ville comme Paris par exemple, elle est de 65 kWh/an/m² pour un logement neuf.

Pour le calcul de la consommation énergétique ici considérée, sont pris en compte le chauffage, l’eau chaude, la ventilation, l’éclairage et un éventuel refroidissement.

Concernant l’architecture, notez qu’actuellement, pour être BBC, un habitat doit être construit dans le respect de la Réglementation Thermique 2020 et respecter certaines règles.

Un habitat BBC est un habitat bioclimatique, bien isolé, étanche à l’air, doté d’équipements performants et économes en énergie. Le plus souvent, il fait appel à une énergie renouvelable. Ainsi :

Elle doit prendre en compte le paramètre durable.

Ensuite, l’habitat BBC doit avoir une position stratégique qui valorise les apports du soleil. Les pièces à vivre doivent conçues au sud de la maison avec des larges ouvertures.

Elle doit avoir une isolation renforcée et une gestion optimale de la ventilation. L’isolation thermique ayant un impact considérable sur la consommation énergétique d’un habitat, les murs et la toiture du BBC doivent être les mieux isolés. Le matériau choisi doit être durable et écolo. Les ponts thermiques doivent aussi doivent être traités.

Aussi, les déchets sur le chantier d’un habitat BBC doivent être restreints au maximum. Pour cela, il est recommandé que les opérations soient réalisées en atelier avant d’être achevées sur le chantier même. 

Un habitat BBC, c’est enfin sa source d’énergie. Le recours à une énergie renouvelable est une exigence de la Réglementation Thermique 2020 puisque cela permet de réduire considérablement les consommations d’énergie. Dans ces circonstances, l’habitat fait appel à des énergies renouvelables, naturelles et gratuites comme l’eau, l’air, le soleil… Et en plus, les appareils à énergie renouvelable utilisés participent à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

L’obtention du label BBC

Le label BBC peut être attribué aux constructions neuves ou aux logements existants. La démarche de certification BBC commence à la conception du projet par la réalisation d’une étude thermique et à la fin du chantier, l’organisme de certification procède aux vérifications. Il s’agit de plusieurs points à contrôler : sa perméabilité à l’air, ses dépenses énergétiques, son isolation thermique, sa source d’énergie… Pour cela, il faut recourir aux organismes comme Cequami, Cerqual ou Promotelec, pour répondre aux enjeux énergétiques de demain.

Quels sont donc les avantages de l’habitat BBC ?

L’habitat BBC a plusieurs avantages. Tout d’abord, un habitat BBC, du fait de sa performance énergétique dispose d’une plus-value incontestable. C’est une maison source d’économies d’énergie et donc d’argent dans le présent et dans le futur.

L’habitat BBC a plus de valeur étant donné que son coût de fonctionnement est réduit et qu’elle n’a pas besoin de subir de réhabilitation pour respecter les nouvelles normes de réglementation. En cas de vente ou de location, l’immeuble a une valeur importante.

Enfin, pour la construction d’un habitat BBC ou la rénovation, vous avez l’avantage de pouvoir bénéficier de plusieurs aides financières : une exonération sur la taxe foncière de 50 à 100 % pendant une durée minimum de 5 ans, l’accès au prêt EDF ou éco-vert de certaines banques, l’accès au prêt à taux zéro, les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat pour les travaux de rénovation…

Ainsi se présente l’habitat BBC avec ses différents avantages.

Quels émetteurs de chaleur sont les plus écologiques ?

Pour produire de la chaleur dans les périodes de grande fraîcheur, il existe plusieurs moyens parmi lesquels figurent les émetteurs de chaleur. Il en existe une variété mais ils ne sont pas tous écologiques, alors que la lutte contre le réchauffement climatique est de plus en plus prise en considération par les particuliers. Le radiateur à basse température, le convecteur électrique, le plancher chaque et le plafond font partie de la sélection d’émetteur de chaleur qui a été faite pour vous. En effet, le radiateur à basse température, est l’un des émetteurs les plus économiques et donc écologique. Il existe sous plusieurs variétés en terme de matériaux utilisés ou de prix. Le convecteur électrique lui dispose de plusieurs atouts et permet de chaudière l’air grâce à un système de convection. Le plancher et le plafond chauffant ont le même principe de fonctionnement mais sont cependant posés à différents endroits.

Par ailleurs chacun des émetteurs de chaleur bien qu’étant écologique, possède des avantages et insuffisances. Que ce soit en terme de prix ou de performance chacun de ces émetteurs possède des arcs à leurs cordes. Ceci dit ces atouts et insuffisances vous permettront de faire le choix de l’émetteur de chaleur qui correspond non seulement à votre goût et votre budget mais aussi à vos conversations écologiques.

Les émetteurs sont nombreux, mais nous avons fait une petite sélection pour vous afin de vous faciliter la tâche dans votre choix d’émetteur de chaleur écologique.

Les 3 émetteurs de chaleur les moins polluants

Radiateur basse température et chauffe-eau

Le radiateur à basse température qui est une source de chaleur pour le logement, surtout combiné avec un chauffe eau solaire, dans des régions avec un fort aux d’ensoleillement. Le radiateur basse température possède d’excellentes performances thermiques pour un confort thermique optimal. Il permet aussi de chauffer de l’eau à une température de 40 à 50°C. Le radiateur à basse température consomme 30% d’énergie en moins par rapport à un radiateur à haute température. Son prix peut aller jusqu’à 1500€. Il peut être en différents matériaux tels que l’acier, la fonte et l’Aluminium. Résultat : une empreinte carbone faible pour chauffer votre maison.

Convecteur électrique

Ensuite; le convecteur électrique est un émetteur de chaleur qui peut être combiné à une chaudière par exemple. Son mécanisme de fonctionnement est basé sur la filtration de l’air froid rejeté au dehors et la production d’un air plus chaud à l’intérieur. Il existe des formes de convecteur électrique qui sont munis de brasseur, ceux-ci permettent de produire plus rapidement de la chaleur.

Plancher et plafond chauffant

Le plancher chauffant est un émetteur de chaleur qui comme son nom l’indique produit de la chaleur à travers le plancher. Il est installé en dessous du plancher pendant la construction ou la rénovation de votre maison. Vous trouverez plus de détail sur le plancher chauffant et son fonctionnement ici de façon très détaillée.

Le plafond chauffant est un émetteur de chaleur qui diffuse de la chaleur douce dans tout le logement à travers le plafond. Ce type d’émetteur correspond mieux aux espaces ouverts et aux grands espaces.

Quels sont les émetteurs de chaleur les plus écologiques ?

Quels sont les atouts de ces émetteurs de chaleur ?

 Le radiateur à basse température dispose de plusieurs atouts en fonction du matériau qui le compose.

Le radiateur à basse température en acier possède un système qui permet une augmentation rapide de la chaleur. Il est retrouvé sous différents formats. Il ne coûte pas très cher et peut être combiné au radiateur en fonte.

Le radiateur à basse température en fonte possède une grande inertie, résiste très longtemps avec une grande durée de vie. Il offre un bon chauffage et peut être combiné avec le radiateur à basse température en acier.

Le radiateur à basse température en aluminium ne coûte pas cher est léger et facile à manipuler, il produit très rapidement de la chaleur.

Par le convecteur électrique possède une performance optimale lorsqu’il est placé dans une chambre bien isolée. Il transforme l’air humide des pièces en un air sec, vous évitant ainsi les maladies liées à l’humidité des pièces. À cause de sa légèreté, il facilite l’installation.

Le plancher chauffant émet la chaleur de façon homogène dans toute les pièces. Il ne fait pas de bruit pouvant vous mettre mal à l’aise et il vous fait économiser de l’espace car installé dans le sol.

Le plafond chauffant permet d’obtenir de la chambre de la chaleur dans les espaces ouverts et émet une chaleur douce qui offre le meilleur des conforts.

En outre, quelque soit le type d’émetteur de chauffage, vous pouvez bénéficier de la prime éco énergie dans le cadre de vos travaux de rénovation énergétique, et si vous remplacez votre système de chauffage ancien par un chauffage à haute performance énergétique. Cet article revient en détail sur les différentes conditions et critères à respecter pour bénéficier de cette prime.

Les inconvénients de ces émetteurs de chaleur écologiques

Le radiateur à basse température possède des inconvénients en fonction du matériau. Celui en acier possède une inertie négligeable et une très petite durée de vie, vous devez donc songer à le changer au bout d’un moment. Celui en fonte est très cher, très difficile à manier à cause de son trop grand poids, et par la même occasion il prend beaucoup d’espace. Celui en aluminium peut rapidement céder à la corrosion, ne peut être combiné avec les deux autres types de radiateur à basse température et il a une petite durée de vie.

Le convecteur électrique assèche très vite l’air et provoque un soulèvement de poussière. La chaleur diffusée est disproportionnée dans les chambres.

Le plancher chauffant est très coûteux et demande une très grande main d’œuvre. Il n’est pas facile de l’installer lors de la rénovation.

Le plafond chauffant exige une maison haute de 3 mètres au moins afin de ne pas être trop en contact direct avec le dispositif. Lors d’une panne, il n’est pas très facile d’y avoir accès sans créer des travaux supplémentaires.

Nous espérons que ces informations vous seront utiles dans vos projets de rénovation. N’hésitez pas à consulter nos autres articles !

Peut-on rénover son isolation avec de la paille ?

La paille est la partie inférieure de certaines graminées tels que le blé, le riz, l’orge, l’avoine ou encore le seigle. Par ignorance, certaines personnes la considèrent comme un déchet dont il faut se débarrasser. Cependant, elle peut être utilisée de plusieurs façons notamment pour rénover des isolants thermiques.

L’isolation en paille est une pratique peu connue du grand public pourtant, ce matériau offre de nombreux avantages. Dans cet article, vous découvrirez les caractéristiques de cet isolant et comment vous pouvez l’utiliser pour rénover votre isolation.

En isolant votre maison avec la paille, vous faites non seulement des économies, mais vous participez également à votre niveau à la lutte contre le réchauffement climatique.

Isoler sa maison avec la paille

La paille est un matériau naturel très intéressant pour isoler la maison. Bien qu’elle ne soit pas très populaire, on peut déjà voir des maisons notamment des fermes dont les murs sont complètement isolés avec de la paille.

Lorsqu’elle est compressée, la paille emprisonne l’air dans les blocs. C’est cet air qui va jouer le rôle d’isolant par la suite. Il est possible de conditionner la paille sous plusieurs formes :

  • En bottes : les bottes de paille sont utilisées dans le cas d’une isolation des murs externes.
  • En vrac : la paille sera mélangée avec du béton afin de réaliser des bétons isolants.
  • En bloc : les blocs de paille sont utilisés pour remplir un mur en ossature et en bois.

L’isolation de la maison à la paille se fait à plusieurs niveaux :

  • Au niveau des murs : dans ce cas-ci, il est conseillé d’isoler les murs avec la paille de l’extérieur. Ceci permet de supprimer certains ponts thermiques et de garantir un meilleur confort thermique dans la maison. Les bottes de terre sont fixées à l’aide d’une colle à terre argileuse et placées dans une ossature en bois.

  • Au niveau des combles : dans ce cas de figure, les bottes de paille utilisées seront disposées au sol des combles de manière bien serrée. Il est important de toujours vérifier que le plancher est prédisposé à supporter le poids des bottes de terre et si vous voulez avoir des combles aménageables, il vous suffit de fermer les bottes à l’aide des planches.

  • Au niveau du toit : pour isoler la toiture d’une maison avec la paille, il faut placer les caissons et les bottes de paille fabriquées en atelier entre les éléments de la charpente. Il est également possible d’associer la paille aux panneaux de fibre de bois pour l’isolation du toit.

Pour renforcer ses performances techniques et sa résistance à l’humidité, la paille est très souvent associée à d’autres matériaux. Il s’agit principalement de :

  • Le chanvre : associée au chanvre, la paille sera utilisée dans l’isolation des combles, des sols. Elle peut également être associée au béton afin de créer des dalles isolantes.

  • La chaux : l’alliance de la paille et de la chaux limite efficacement les échanges thermiques.

  • Le lin : la paille et le lin s’emploient dans l’isolation du plancher, du toit et des murs. Grâce à son pouvoir d’absorption, le lin va permettre d’absorber toute l’humidité présente dans la maison et de garder votre environnement sain.

  • La terre : l’association terre/paille ou plutôt le torchis terre paille est un excellent moyen de faire des économies et d’isoler les murs de la maison.

  • La lavande : cette plante aux multiples vertus est reconnue pour ses propriétés répulsives. Ainsi lorsqu’elle est associée à la paille lors de l’isolation, elle fera fuir tous les nuisibles de votre maison.

  • La paille compressée : ce sont des panneaux isolants qui offrent une excellente isolation thermique et phonique. Le principal avantage est qu’elle peut être posée partout dans la maison, au grenier, au plafond et même sur les murs.

Les avantages d’une telle technique

Les avantages de l’utilisation de la paille dans les travaux d’isolation sont nombreux. Parmi ceux-ci, nous retenons :

Le prix d’achat

Si vous êtes dans une zone rurale, vous pouvez avoir la paille à prix de rien à condition de trouver un bon fournisseur. Et même si vous êtes en ville, la paille vous coûtera quelques euros mais rien comparé au prix de certains matériaux d’isolation.

Des économies à réaliser

Utiliser la paille pour rénover son isolation revient deux à trois fois moins cher que les autres matériaux. De plus, vous pouvez amortir les dépenses liées à l’achat et à l’installation grâce aux aides disponibles. Il s’agit principalement de l’Eco-prêt à taux zéro, le crédit d’impôt isolation, la TVA à taux réduit, la prime énergie et l’ensemble des aides Anah.

La durée de vie

L’isolation en paille est également très appréciée pour sa longévité qui peut aller jusqu’à un siècle. D’ailleurs la plus vieille maison en paille de France dite maison feuillette date de 1920.

Donc…

Si vous avez remarqué que votre habitation présente des déperditions de chaleur, il est temps de penser à rénover votre isolation. La paille peut être une très bonne alternative, car elle offre de nombreux avantages et son efficacité a déjà été testée et approuvée. N’attendez plus pour vous lancer.

Agir pour l’environnement en vivant dans une maison écologique

En matière d’environnement, souvent, la volonté ne manque pas. Pour autant, il n’est pas facile de savoir comment le préserver au quotidien. Quelles solutions existent pour le citoyen lambda ?

De plus en plus de français optent pour des solutions écologiques dans leur maison : installation de petites éoliennes dans le jardin ou de panneaux photovoltaïques sur le toit, systèmes de récupération des eaux de pluies, etc. Mais d’autres sont passés à la vitesse supérieure en habitant une maison entièrement conçue selon des concepts écologiques.

Passons quelques exemples en revue pour s’intéresser aux divers moyens de préserver l’environnement quotidiennement. Cette liste n’a pas pour but d’être exhaustive mais présente quelques exemples intéressants de ce qu’on appelle « maison écologique ».

Pourquoi construire une maison écologique ?

Les constructions écologiques ont le vent en poupe, mais pourquoi cet engouement ? D’abord, celles-ci émettent très peu (voire pas) de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, au moyen d’équipements à base d’énergies renouvelables et d’un agencement travaillé, notamment. Les maisons écologiques sont également constituées de matériaux dont l’extraction, la transformation et l’acheminement ne nécessitent qu’un très faible volume d’énergie.

En étant moins énergivore, une maison écologique est également moins coûteuse sur le long terme pour ses habitants. La facture énergétique est réduite au minimum, procurant un confort supplémentaire non négligeable. Pour se faire, la maison écologique utilise des matériaux particuliers reconnus pour leurs performances thermiques élevées et leur empreinte carbone faible.

Notons que la maison écologique a vocation à devenir l’habitation de demain, et que des règlementations gouvernementales s’actualisent chaque année, durcissant un peu plus les exigences de performances thermiques en matière d’éco-construction.

Quelques exemples de maisons écologiques

La maison indépendante en Bretagne

Maison kit pilotis

Jean Colin et Jean-Paul Gautier, deux amis d’enfance respectivement architecte d’intérieur et skipper se sont mis en tête de braver les idées reçues et de construire une maison écologique ET low-cost. Il est vrai que le reproche le plus souvent adressé aux maisons écologiques, c’est leur prix élevé. Jean Colin et Jean-Paul Gautier ont produit une maison en kit, montable en trois semaines sur presque tous les types de terrain. Son coût : 35 000€ pour 40m², imbattable ! La maison, bâtie sur pilotis, recouvre seulement une petite partie du sol. Elle ne nécessite donc pas de permis de construire et ressemble à une cabane.

Le prototype installé dans le Morbihan permet aux deux amis de démontrer que cette maison est totalement indépendante : pas de raccordement à l’eau ni à l’électricité. La première est gérée par une réserve d’eau d’un mètre cube et la seconde (servant principalement pour l’éclairage) est alimentée par un panneau photovoltaïque. D’autres méthodes écologiques sont utilisées notamment pour isoler la maison ou en eco chauffage. Tout cela a été réalisé par des artisans de la région ! Bien entendu, ces 40m² peuvent vous paraître petits mais pas d’inquiétude, des versions plus grandes sont prévues.

La maison écologique inspirée par les hobbits

Maison hobbit

Pour poursuivre sur les maisons écologiques à moindre coût que pensez-vous de cette maison de hobbit construite en quatre mois pour un budget de 35 000€ seulement ? Murs enduits à la chaux, fondements en bois, réfrigérateur alimenté par le froid des fondations, panneau photovoltaïque pour l’éclairage composent cette maison écologique. Simon Dale a tout construit au Pays de Galle avec la seule aide de son beau-père et un peu d’imagination. Cette maison est, elle aussi, complètement indépendante et très accueillante. L’inspiration de Tolkien, l’auteur des livres dans lesquels apparaissent les hobbits, est frappante.

La maison écologique en paille des trois petits cochons

Maison paille

Une maison entièrement en paille, tant qu’on n’a pas peur du loup, pourquoi pas ? de plus en plus de français expérimentent cet habitat écologique. Que cela signifie concrètement ? Les parois, le sol et le plafond sont isolés avec des bottes de paille. Oui, vous avez bien lu : des bottes de pailles ! Ce matériaux naturel est en effet connu pour ses propriétés naturellement isolantes. Pour le reste, les méthodes sont courantes : chaux pour isoler les murs, laine de bois pour l’acoustique, panneaux photovoltaïques pour l’électricité. En outre, une orientation plein sud doublée d’un poêle à bois assure le chauffage de l’habitation. Toilettes sèches et phyto-épuration des eaux usées règlent la question du besoin d’eau. Il est conseillé de se faire accompagné de professionnels pour réaliser ce genre de projet d’habitation écologique.

Une maison dans les arbres

Maison arbre

En attendant de faire construire votre propre petit foyer écolo, vous pouvez toujours essayer, le temps d’un week-end, dans un nid suspendu, entièrement construit en bois (intérieur comme extérieur et même le mobilier !). Dans cette cabane pour votre week-end : isolement avec de la laine de mouton, éclairage à la bougie, draps en coton biologique, toilettes sèches, pas de voitures à proximité et vue dégagée sur les étoiles. Vous trouverez ce genre de nid douillet un peu partout en France. Une simple recherche Google suffit à en trouver !