Comment savoir si on a une maison passive ?

Pour être considérée comme une maison passive, votre maison doit avoir un besoin en énergie maximal de 15 kWh/m² et par an. Si la consommation énergétique de votre bâtiment excède ce chiffre, elle ne sera pas considérée comme une maison passive. Il existe toutefois des travaux appropriés pour transformer sa maison en maison passive.

Savoir si on a une maison passive
Maison en bois écologique. Est-elle une maison passive ?

La maison passive et les systèmes de chauffage

Une maison passive est normalement construite pour n’avoir aucunement besoin d’un système de chauffage. Mais dans les faits, la maison passive doit être capable de gérer jusqu’à 90 % les besoins en chauffage des occupants. Un système de chauffage d’appoint est donc permis, surtout dans les moments de grand froid en hiver. On opte donc dans ces cas-là pour une pompe à chaleur ou PAC qui est recommandé par la majorité de professionnels.

La pompe à chaleur est appréciée dans de nombreux types de maison pour son efficacité, son rendement et ses nombreuses fonctions. La PAC peut servir à la climatisation, au chauffage, et étant réversible, elle peut aussi servir à la production d’eau chaude sanitaire.

Le principe de fonctionnement d’une maison passive

Si votre maison est passive, c’est que techniquement, elle dispose d’une isolation renforcée et de fenêtres « chaudes ». Elle a également un système de ventilation avec récupération de chaleur, une étanchéité à l’air impeccable, une optimisation des apports solaires, une suppression des ponts thermiques de même qu’une utilisation d’appareils peu gourmand en énergie.

L’objectif des maisons passives

De nous jours, la santé de l’environnement est de plus en plus au cœur des sujets. De plus, l’énergie se fait de plus en plus chère, il faut donc se tourner vers les maisons écologiques. Ces dernières ont pour particularité de dépenser moins d’énergie tout en utilisant des méthodes de production d’énergie verte. La maison passive, pour assurer le chauffage, procède par exemple à la récupération de la chaleur sortante.

Invention de la maison passive

Le concept d’une construction passive a été développé par le moyen d’expériences dans les années 1970. C’est une norme allemande, ainsi que des normes danoises ou suédoises très exigeantes qui ont contribué à créer cet habitat performant adapté aux pays froids. Aujourd’hui, la maison passive assure parfaitement le confort thermique de ses occupants en hiver comme en été.

La consommation maximale autorisée pour une maison passive

Si votre maison a une consommation qui dépasse 15 kWh/m² par an, elle n’est définitivement pas passive. De plus, bien d’autres critères doivent être respectés dans l’ensemble de l’habitation afin d’assurer un bon confort de vie.

Devriez-vous construire ou transformer votre maison en maison passive ?

Une maison passive a la capacité d’augmenter le confort que vous ressentez dans la maison. Elle assure aussi la réduction de votre facture de chauffage grâce à une excellente conception. Grâce à une bonne isolation, la maison passive conservera en tout temps une température intérieure d’environ 20 °C. Cette température intérieure est conservée que nous soyons en hiver ou en été.

Les principes de construction de la maison passive

La maison passive doit être très étanche et comprendre un système de ventilation performant. C’est ce qui assure le renouvellement de l’air, optez pour une ventilation double flux (ou VMC double flux) qui comporte un récupérateur de chaleur. Le rejet de chaleur via un système de ventilation est donc incontournable.

L’épaisseur de l’isolant pour une maison passive

Comptez 30 cm d’épaisseur d’isolant typique à l’instar du polystyrène, de la laine de roche ou de la cellulose. Si on se sert de mousses polyuréthanes, cette épaisseur peut être réduite à 20 cm. Rappelons que l’isolation thermique d’une maison passive se fait exclusivement par l’extérieur (ITE). L’isolation thermique par l’intérieur (ITI) n’est pas une option quand il s’agit de maison passive.

La maison passive : le logement sans chauffage

La maison passive est parfois nommée « maison sans chauffage », cette appellation est loin d’être exagérée, car la maison passive est le type de maison le mieux isolé en 2022. Bien qu’elle soit encore peu répandue en France, sa généralisation a débuté depuis 2021. Grâce à la maison passive, il est possible de réduire davantage la consommation d’énergie des bâtiments. C’est aussi une contribution importante dans le cadre de la lutte contre la précarité énergétique.

Quel temps de retour sur investissement pour une maison passive ?

En tenant compte des frais de chauffage et de fonctionnement, on peut aller sur 500 euros par an contre 1 000 euros par an pour une construction respectant la réglementation énergétique. On a donc une différence de 500 euros par an, le temps de retour sur investissement estimé monte à environ 40 ans.

En résumé, une maison passive est une maison qui n’a pas besoin de système de chauffage pour assurer le confort de ses occupants. Un chauffage d’appoint tel qu’une pompe à chaleur (PAC) est néanmoins autorisé dans les maisons passives au cours des moments de grand froid. La consommation énergétique ne doit pas dépasser 15 kWh/m².an, il faut aussi respecter un certain nombre d’autres critères pour que son habitation soit qualifiée de maison passive. Et si vous avez aimé les maisons passives, les maisons BEPOS vous plairont sans aucun doute !