Qu’est-ce que la certification PEFC ?

Le PEFC vient de l’anglais Programme for the Endorsement of Forest Certification. En français, c’est le Programme de validation de la certification forestière. Ainsi, le PEFC est une organisation non gouvernementale internationale qui existe depuis 1999. Elle se déploie dans les activités de protection et de gestion durable des forêts dans le monde. Il apparaît comme la première certification dans le secteur du bois dans le monde. A son actif, on compte une certification de plus de 303 millions d’hectares de forêt. Et regroupe en son sein une cinquantaine de pays membres.

Ainsi, cette certification forestière veille au bon respect des forêts du point de vue environnemental, économique et sociétal. Par ailleurs, il faut savoir que la certification PEFC se base sur deux grands mécanismes qui se complètent l’un à l’autre. Il s’agit de : la certification forestière et la certification des entreprises travaillant dans la transformation du bois. Ce qui assure la transparence du travail, donnant la possibilité de tracer la matière partant de la forêt jusqu’à l’achèvement du produit.

Certification PEFC

Ressource utile : blog sur l’écologie

La procédure de certification du PEFC

Tout d’abord, la certification PEFC s’attribue dans le cadre de l’exploitation des forêts. De ce fait, les directives sur la protection de l’environnement et de la société ne s’appliquent plus aux entreprises spécialisées dans le secteur du bois ayant choisi la certification PEFC. Ainsi, il est question de contrôler davantage les quantités des matériaux recevant une certification à l’entrée et à la sortie d’une zone de transformation. Pour cela, cette procédure se fait à travers les étapes ci-après.

Choisir l’organe de certification

Suivant les normes et procédures, la certification se fait par une organisation spécialisée en ma matière. Le choix de l’organe de certification est une étape qui atteste de la crédibilité du certificat à attribuer. En effet, le PEFC est l’organe de certification le mieux placé dans l’octroi des certifications. A côté de ceci, la certification PEFC propose sur des périodes bien déterminées de formations. Ceci a pour but de maintien de niveau élevé et un recyclage de compétences.

Identifier l’origine

Le PEFC se charge d’attester l’origine du bois. Ce qui permet de s’assurer que ce bois provient directement d’une entreprise forestière certifiée. C’est une action qui se fait avant même que les premiers produits du bois s’introduisent dans le système. Ainsi, si le bois peut provenir d’un type d’entreprise autre que celle citée plus haut. Dans ce cas, elle a l’obligation de présenter un certificat de contrôle de flux reconnu.

En outre, il faut présenter la liste des certificats de tous les fournisseurs. Celle-ci doit avoir la mention PEFC/certificat de contrôle de flux avec leur période de validité. De plus, il peut s’agir des livraisons ou des transactions régulières en provenance des entreprises certifiées. Pour cela, il faudra apporter des précisions quant à la quantité, c’est-à-dire le volume et le poids de la matière. Ne pas oublier également de fournir la date de livraison et les pourcentages certifiés.

Calculer le pourcentage de certification

Il revient au système de contrôle de l’entreprise de bien vérifier plusieurs éléments. C’est le cas du poids et du volume de la matière telle que le bois certifié qui sera mis en œuvre. De ce fait, le calcul du pourcentage de certification se fait en se basant sur cette procédure de vérification. Pour cela, le pourcentage représente le rapport entre la quantité de bois non certifié et la quantité matière certifiée selon le PEFC. Dans ce calcul, on ne tient pas compte du bois qui a été recyclé et de ses fibres. Il en va de même pour tout ce qui est « non-bois » (charges et enduits servant à la fabrication du papier).

Faire un rapport du pourcentage de certification

La présence de certification sur les documents tels que les bulletins de livraison ou les factures est d’une grande importance. Car, elle permet de donner des informations au client sur les éléments tels que : la chaîne de transformation à venir, les volumes et quantité de bois et l’état du bois entrant (certifié ou non). Ces documents doivent toujours, de façon obligatoire, présenter toutes ces informations.

Même si on est en présence d’une livraison exclusivement certifiée. De plus, il ne suffit pas d’avoir juste le logo PEFC en l’entête du document. Car les produits certifiés et les produits non certifiés peuvent être mélangés au moment d’une livraison. Dans ce cas, une mention supplémentaire doit pouvoir clairement identifier chaque produit. Ce qui permettra une meilleure classification.

Apposer la marque « PEFC » sur les documents

Seules les entreprises ayant une chaîne de production certifiée et une autorisation d’utilisation du logo PEFC ont le droit d’apposer la marque « PEFC » sur leurs documents. C’est le cas par exemple des bons de livraison, des factures et bien autres. Elles doivent notifier de façon claire et précise si les matières sont certifiées ou non.