Comment réduire la consommation de chauffage au domicile ?

Selon l’Association nationale des consommateurs et des usagers (CLCV), le chauffage représente 47 % de la facture énergétique. Cependant, en considérant quelques conseils, nous pouvons minimiser son coût et tenir les dépenses à distance. Avant d’envisager d’autres mesures pour contribuer à améliorer l’efficacité énergétique, nous devons partir du principe qu’une maison bien isolée peut réduire les dépenses jusqu’à 50 %, non seulement en hiver, mais aussi en été pour la climatisation. Selon l’ADEME, jusqu’à 30 % des besoins en chauffage de la maison sont dus aux pertes dues aux fenêtres. En outre, le chauffage domestique est responsable d’une grande partie des émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, et contribue par conséquent au réchauffement climatique. La première étape consiste à organiser une inspection, en particulier si la maison a plus de 20 ans, et à réfléchir à la rénovation correspondante, dont le coût peut être amorti en 5 à 7 ans. La porte d’entrée provoque un courant d’air, et la chaleur s’échappe. On estime que cela peut entraîner une perte de chaleur allant jusqu’à 5 %. Une simple installation d’un coupe-froid peut empêcher cette fuite, et des tapis ou des moquettes peuvent également être installés pour atténuer ce problème.

Comment réduire la conommation de chauffage au domicile ?

Entretien préventif des installations

 Surtout avant sa mise en service. L’objectif est de s’assurer que tout fonctionne correctement et au maximum de ses capacités. Un simple geste consiste à purger les poêles pour éviter que de l’air ne soit emprisonné dans les circuits et à confirmer le réglage des soupapes. Il est également conseillé de nettoyer les radiateurs de la poussière accumulée et de ne les couvrir en aucun cas avec des vêtements ou d’autres objets, car cela réduit l’efficacité thermique et produit un pic de consommation. Si la chaudière est également ancienne, il est conseillé de la faire réviser et même d’envisager l’installation d’une nouvelle, car les nouveaux modèles consomment moins et peuvent être plus rentables à long terme.

Emplacement des radiateurs

Le choix de l’emplacement est essentiel pour garantir une dépense énergétique minimale et un confort maximal. Les placer sous les fenêtres, profiter des courants dans la maison ou même installer des panneaux réfléchissants derrière eux sont autant de facteurs qui contribuent à conserver la température. Ce type de panel peut permettre une économie de 10 à 20%.

Réglage du thermostat

Augmenter la température au-delà de ce qui est conseillé est synonyme d’augmentation de la facture, c’est pourquoi il est conseillé d’installer des thermostats ou des régulateurs qui nous aident à adapter la température et le fonctionnement du chauffage à nos besoins et à nos horaires. Les plus récentes peuvent être programmées ou commandées à partir du téléphone mobile lui-même. La température maximale ne doit pas dépasser 21 degrés, tandis que la nuit, cette température peut être maintenue – dans des climats pas trop rudes – à un minimum de 15 degrés, en réactivant un peu la chaleur avant de se lever. Pour chaque degré supplémentaire, vous pouvez économiser entre 7 et 11 % d’énergie. Mettre le chauffage à plein régime pour que la maison se réchauffe plus vite est non seulement inefficace, mais génère un surcoût inutile. Il est préférable de l’allumer un peu plus tôt et de le chauffer progressivement, sans pics de température.

Choisir le système de chauffage le mieux adapté à votre maison

Selon le type de bien et les possibilités, il est conseillé d’étudier différentes options qui permettent d’ajuster le coût et le rendement en fonction du type de bien. Il est important de choisir le bon chauffage. La pompe à chaleur est celle qui consomme le moins d’énergie, puisqu’elle l’extrait directement de l’air. Il est idéal pour les climats aux températures douces. Les chaudières à condensation offrent un rendement allant jusqu’à 109 % et consomment jusqu’à un tiers de gaz en moins que les autres systèmes. En plus de transmettre la chaleur de manière uniforme depuis le sol, ce qui est plus perceptible pour les personnes présentes dans la pièce, le chauffage au sol est également l’option idéale pour éviter d’installer des éléments sur les murs.

Choisir les poêles et foyers recommandés

Sur le marché, vous trouverez des foyers qui peuvent canaliser la ventilation et la distribution de la chaleur pour chauffer non seulement une pièce mais aussi d’autres pièces. Les modèles les plus avancés sont même écologiquement durables, utilisant des granulés comme combustible.

Vérifier la puissance contractée

L’une des plus grandes erreurs commises par les ménages en France concerne l’énergie contractée, à savoir que chaque KW de puissance supplémentaire peut entraîner un coût supplémentaire de plus de 35 euros/an. La chose habituelle est que dans la plupart des cas, la puissance peut être réduite de 2 Kw. Comparez les tarifs de l’électricité, en étudiant vos horaires et l’utilisation des appareils et la consommation. L’idée est de ne pas surpayer pour votre énergie, votre gaz et votre électricité. Il existe des services gratuits qui permettent de comparer les entreprises entre elles.

Redécorer votre intérieur

Il existe des couleurs chaudes et froides, qui génèrent une sensation plus confortable et plus chaude. Les tons rouges augmentent le rythme cardiaque et la température du corps, vous pouvez choisir des détails décoratifs dans ces tons pour rendre votre corps plus confortable. Mais ce n’est pas la solution la plus efficace !