Comment éviter le gaspillage alimentaire ?

Qui dit gaspillage alimentaire dit un mauvais comportement nutritionnel. Même si le ménage se met à l’effort d’adopter un réfrigérateur, il existe encore une grande quantité de déchets sortis en poubelle. Cela constitue à la fois une grande charge à toute la famille, mais surtout un gaspillage d’argent. Afin d’éviter de jeter vos billets par la fenêtre, mieux vaut prendre des précautions en termes de consommation et d’emballage.

éviter le gaspillage alimentaire

A lire également : le blog sur l’écologie

1 – Évaluer votre consommation totale

La 1ère chose à faire est d’évaluer sa consommation totale alimentaire. Au-delà du coût économique apparent, jeter des nourritures semble être une mauvaise idée. Pensez au nombre de personnes qui présentent des symptômes de malnutrition alors que beaucoup de ménages jettent facilement des plats encore consommables. Analysez le coût de ces aliments emballés dans les ordures et pensez à préserver votre argent et votre environnement. Pour mieux gérer votre consommation, il est important de connaître la quantité suffisante à votre famille. Cela vous permet de réduire au fur et à mesure vos emplettes de la semaine.

Pour ce faire, vous pouvez commencer par faire une liste des achats durant votre course. Évitez les achats non essentiels, n’insérez que les produits naturels, puis ravitaillez-vous intelligemment. Il est important de réduire la quantité des éléments à faible consommation et augmenter ceux qui sont nécessaires. Au lieu de mettre à la poubelle, mettez-en dans votre ventre et ne consommez que la quantité idéale à votre corps. La modération n’a jamais fait de perte à quelqu’un. De même, vous devez cuisiner la quantité suffisante de repas pour éviter les restes. Et ne mettre en table que les nourritures assez pour toute la famille. Plus vous savez économiser et calculer, moins vous dépensez.

2 – Organiser votre réfrigérateur selon votre consommation

La 2ème piste pour éviter le gaspillage alimentaire est d’organiser et optimiser son réfrigérateur selon sa consommation. Avoir assez de nourriture qualitative excelle plus que d’avoir un réfrigérateur rempli, mais avec des interdits inutiles et chers. Pour l’ensemble, il est important de connaître les prioritaires alimentaires des enfants et des adultes. Ainsi, il faut savoir les aliments à privilégier et la position des produits dans l’appareil de conservation. Pour diminuer les produits jetés, il faut étaler les produits selon la date de péremption. Mettre en avant les dates moins éloignées pour faciliter la sélection.

Informez-vous également sur la durée de conservation des aliments. Pour les viandes et volailles cuites, cela ne devrait pas prendre plus de 4 jours dans le réfrigérateur et 3 mois dans le congélateur. De même, pour le poisson déjà cuit, le riz et les pâtes, les quiches et la soupe. Au-delà des temps limités, ces produits conservés peuvent nuire à la santé. Pour les aliments non cuits, vous pouvez les mettre dans le congélateur. Les légumes et les fruits se mettent dans le bas pour assurer la fraîcheur tout au long de la conservation. Plus vous adoptez des bonnes idées d’étalage, moins vous gaspillez vos aliments et votre facture d’énergie.

3 – Acheter moins cher, acheter bio

Il faut éviter les habitudes alimentaires malsaines du quotidien. Pour vous aider à réduire vos déchets alimentaires, il est important d’acheter des aliments sains et bios. De plus, les articles bios sont moins chers sur le marché. Vous pouvez alors les stocker convenablement, sans avoir dépensé dans les produits onéreux. En plus des gains économiques, vous bénéficiez d’un bien-être physique et d’une assurance santé. Pour les personnes ayant une difficulté au niveau de la santé et la consommation du sucre, vous pouvez opter pour des produits naturels. Il existe même des marchés spécialisés dans la vente de produits sans glucide, moins chers et moins risqués pour la santé.

Au lieu de faire des achats en quantité, pensez à une quantité suffisante et moins chère. Pour les produits légumineux et les fruits, mieux vaut acheter chez les commerçants de votre quartier. Ainsi, vous diminuez votre course avec peu de budgets, mais avoir une bonne quantité à consommer. De plus, il est toujours avantageux de consommer local, au lieu des produits industriels pour préserver votre santé physique. Acheter de la qualité n’a jamais été trop chère, surtout pour des produits frais.

4 – Prendre des précautions en cuisine

Pour les ménages qui gèrent bien leur consommation, être rassasié sans avoir des miettes ou des restes devient un objectif à chaque repas. Pour la solution, il faut connaître la quantité quotidienne de votre membre de la famille. Cette évaluation peut être très différente pour le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner. Il faut donc connaître détail par détail, le nombre de pains, de pommes de terre, de riz, etc. Cela aide plus à bien gérer votre consommation mensuelle et à mieux évaluer vos dépenses nutritionnelles.

Lors de la préparation, assurez que vous ne cuisinez ni moins ni plus. Pour mieux choisir votre menu, imposez une liste des plats que vous souhaitez apporter pour la semaine. Cela peut vous aider également à vous préparer dans les courses et faire un achat dans la quantité adéquate. Il faut bien maîtriser le coût des produits sur le marché, savoir comparer la qualité et le prix, consommer avec modération avec des produits frais pas chers.