Qu’est-ce que la consommation en circuit court ?

Adopter une assiette bio devient progressivement l’objectif de tous, après les méfaits des produits chimiques et industriels. Avoir des produits frais améliore le mode de vie alimentaires des consommateurs. De plus, le circuit court vous offre la possibilité de manger des produits assurés sans produits néfastes. C’est devenu un engouement pour la consommation locale, bio et responsable.

consommation en circuit court
Consommation en circuit court

A lire également : l’environnement et ses ressources

Le circuit court : c’est quoi ?

Sur le point de vue économique collaborative et circulaire, les produits agricoles se transmettent de vendeurs à détaillants. Venant de l’agriculteur, des paysans les achètent pour après vendre à d’autres vendeurs. Le circuit de la vente reste alors très long, jusqu’à en tirer le bénéfice. Toutefois, cette démarche provoque une perte de qualité au niveau des marchandises, mais également une inflammation de prix vers les zones éloignées de la source. De nombreux particuliers adoptent ainsi de nouveaux modes de consommation, en puisant directement chez les agriculteurs locaux.

C’est donc le circuit court, où le consommateur se ravitaille directement chez les planteurs de légumes et de fruits. Au lieu de passer par des commerçants, mieux vaut acheter directement là où il y a encore de la fraîcheur. De plus, les particuliers obtiennent deux fois moins le prix sur le marché. Ce circuit court possède de multiples avantages, pour les particuliers comme les professionnels. C’est pourquoi ce système de consommation devient de plus en plus plébiscité dans la plupart des ménages.

Comment assurer le fonctionnement du circuit court ?

Durant les récoltes, de nombreux vendeurs atteignent les terres agricoles pour recevoir directement les produits. La plupart d’eux les vendent directement, mais d’autres en profitent pour revendre à leur tour. Le premier cas répond parfaitement aux exigences du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Tandis que celui qui revend cherche à bénéficier plus que son prix d’achat. C’est ce long processus que le monde cherche à éviter pour accompagner les producteurs locaux à améliorer ses récoltes. De plus, de nombreux profits restent à acquérir comme la diminution des prix et l’assurance sur la qualité.

Pour le deuxième cas du circuit court, vous avez également le producteur qui ravitaille les consommateurs par les restaurateurs. En sachant que la plupart des restaurants achètent leur matière première chez les grandes surfaces ou les vendeurs de son quartier, le circuit court privilégie la qualité. Le but étant de réduire au maximum l’intermédiaire entre les habitants et les agriculteurs. Comme le troisième cas qui enregistre l’artisan transformateur comme seul agent intermédiaire. L’obtention des commandes sera plus simple, car le transformateur ne manque pas de matières.

Les avantages du système « circuit court »

Étant dit que ce système dispose de multiples avantages, voici quelques privilèges que les consommateurs et les agriculteurs en tirent :

  • Les consommateurs peuvent apporter une idée d’amélioration directement au producteur. Cela renforce le lien entre les deux, mais partage également les recommandations et les critiques constructives sur les produits de leur terre. Moins il y a d’intermédiaires, plus la santé est préservée.
  • Une consommation d’origine française, vous savez déjà d’où proviennent les produits consommés. De plus, faire ses courses sur les lieux vous permet de moins dépenser sur des articles non essentiels. Tous les processus ont tous leurs avantages.
  • Les agriculteurs n’ont plus besoin de baisser le prix de vente, par rapport aux vendeurs qui veulent encore partager des bénéfices. Avec le circuit court, les agriculteurs reçoivent la valeur de ses récoltes à juste prix, sans être à la perte. Comme le cas des grands distributeurs qui baissent leur tarif en plus compétitif. Ce qui attire plus d’acheteurs, vendeurs, sans se soucier de la qualité des produits.
  • Ce circuit court maintient également la santé des consommateurs. Au lieu de consommer des produits à plusieurs transformations, manger bio et sain permet au corps de garder l’énergie et la force. Moins vous achetez des produits chimiques, plus vous évitez les maladies incurables. Cela invite toujours les ménages à dépenser moins, et en mangeant sainement.
  • Le système permet un mode de vie plus simple, en consommant directement des fruits de saison. Au lieu d’acheter plus cher dans les rayons des supermarchés, mieux vaut prendre les produits saisonniers avec moins de couts. En plus de la quantité, vous obtenez également des produits de qualité venants tout droit des terres agricoles.

Le circuit court et la digitalisation

La vente en ligne a le vent en poupe depuis que le commerce se fait via les échanges du web. Le marché ne se bonde pas uniquement des produits dérivés et des types d’habillement, mais il y a aussi les produits locaux et artisanaux.

Les producteurs agricoles s’intéressent également à la vente rapide et à distance. Vous pouvez trouver des sites agricoles où vous bénéficiez d’un prix plus aisé. Le circuit reste ainsi, sans intermédiaire ni transformateur. C’est également l’un des moyens plus rapides pour assurer la consommation directe et facile entre l’agriculteur et les consommateurs locaux.