Des papillons mutants ont été découverts à Fukushima

On savait que la radioactivité était cause de mutations chez les organismes vivants. Preuve encore à Fukushima : des papillons mutants y ont été découverts.

À plus de 200 kilomètres de Fukushima, les papillons présentent des altérations génétiques qui provoquent des malformations.

Un taux de malformations élevé, voilà ce que révèle une étude scientifique japonaise publiée dans la revue Scientific Reports. Et pas seulement dans la zone d’exclusion de 20 kilomètres : c’est jusqu’à plus de 200 kilomètres de distance de la centrale que des papillons mutants ont été retrouvés.

Résultats de l’étude sur les papillons

En mai 2011, les scientifiques ont capturé des spécimens exposés à la radioactivité sous forme de larves et ont constaté que 12 % des papillons étaient alors atteints de malformation touchant surtout les ailes – plus petites – et les yeux – malformés. Il est inquiétant de constater que les malformations se transmettent aux générations suivantes : à la seconde génération 18 % de malformations étaient constatées et le taux s’élève encore à la troisième génération et monte à 33,5 %.

Si la radioactivité a globalement décru depuis, dans la région de Fukushima, tout l’écosystème a été contaminé et les papillons, se nourrissant de plantes contaminées, ont continué de subir les effets pervers de la radioactivité : en septembre 2011, 28 % des papillons étaient mutants et ce taux grimpe à 52 % après une génération élevée en laboratoire.

Soulignons qu’il est tout de même dommage que l’étude ne révèle pas le pourcentage de larves de papillons n’ayant pas atteint le stade adulte…

Et chez l’homme ?

Pour le moment, aucun cas de mutation n’a été détecté chez l’homme mais les cancers de la thyroïde et des ganglions lymphatiques seront à surveiller dans les années à venir, l’expérience de l’accident de Tchernobyl nous ayant tristement appris que ces maladies apparaissent chez l’homme après une exposition chronique aux radiations due à la dispersion dans l’atmosphère d’éléments radioactifs…