Les coraux menacés par le réchauffement climatique

Un courant marin chaud, ayant provoqué une destruction des récifs coralliens dans l’est du Pacifique pendant 2 500 ans, pourrait réapparaitre dû au réchauffement climatique.

Une étude parue le 6 juillet dans la revue américaine Science, a révélé qu’un bouleversement climatique, dû à des variations extrêmes du courant marin chaud El Nino, a entraîné une destruction des récifs coralliens dans l’est du Pacifique et ce pendant 2 500 ans.

Les chercheurs en sont arrivés à cette conclusion, en enfouissant des sondes d’aluminium sous les récifs. L’analyse des échantillons a permis de reconstituer l’histoire des récifs coralliens sur une période  de 6 000 années. Lauren Toth, co-auteur de l’étude et chercheuse à l’Institut de technologie de Floride, explique : « nous avons été choqués de découvrir un trou de 2 500 ans dans la croissance de ces récifs. Ce trou représente un effondrement de ces écosystèmes coralliens sur 40 % de leur histoire ».

Risque d’un phénomène similaire

Les auteurs de l’étude lient cet effondrement aux fortes fluctuations du courant El Nino et de l’oscillation australe, regroupés sous le sigle « Enso », responsable des conditions météorologiques cycliques pluriannuelles. Les auteurs du rapport mettent en garde contre le risque d’un phénomène similaire faute du réchauffement climatique en cours.

Richard Aronson, ayant participé à l’étude, tire la sonnette d’alarme : « alors que nous continuons à émettre des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, le système climatique est sur le point de connaître de nouveau un bouleversement avec des conséquences désastreuses pour les écosystèmes coralliens si aucune mesure n’est prise pour contenir le changement climatique. »