Le Movitz : un ferry électrique qui se recharge plus vite qu’un Smartphone

Le Movitz, un ferry électrique suédois navigue dans la baie de Stockholm. Il dessert la banlieue ouest de la ville. Contrairement aux autres ferries, le Movitz a la particularité d’être propre et silencieux. Il est doté d’un moteur électrique dont le rechargement ne prend que quelques minutes. Ce moteur permet l’avantage de voyager plus longtemps et sans secousse.

Ce ferry de petite taille fait du transport de passagers dans la baie de Stockholm quotidiennement. Depuis que son moteur diesel a été remplacé par un moteur électrique, le navire propose des avantages conséquents à ses utilisateurs. Il offre plus de confort à ses passagers et à son équipage. Selon le capitaine du navire il ne fait « pas de bruit » et connaît beaucoup moins de vibrations. L’ancien moteur du ferry, un diesel, semblait beaucoup plus remuant.

Remplacer le moteur diesel permet de réaliser une économie substantielle, soit 50000 litres de diesel en moins par rapport à un ferry semblable classique. La réduction de la pollution est une avancée importante dans ce projet, 132 tonnes de Co2 et 1,5 tonne d’Oxyde d’Azote rejetés en moins dans la nature grâce au nouveau moteur.

De manière générale, le passage à l’électrique serait un bon moyen de réaliser des économies importantes pour les marines. La difficulté principale étant d’adapter ce système aux navires commerciaux qui font des trajets importants. Pouvoir adapter cette technologie à des navires de plus grande taille et transportant des charges lourdes voilà le principal enjeu.

Cette expérience ouvre de nouvelles possibilités, mais c’est surtout une bonne nouvelle en ce qui concerne la transition énergétique dans la marine. Même si ce modèle de moteur électrique à aimants ne fonctionne que sur des petits trajets, 7,5km en ce qui concerne le trajet du Movitz, c’est un début prometteur. Hans Thornell, PDG de Green City Ferries, la société qui gère le navire, espère pouvoir faire tourner le système d’aimant du moteur plus longtemps et ainsi gagner encore en autonomie.

Selon Hans Thornell « on peut utiliser le bateau bien plus longtemps, alors qu’auparavant il fallait le laisser recharger toute la nuit ». Maintenant le rechargement du ferry prend entre quatre et dix minutes.

Le ferry suédois Movitz, avec le ferry électrique français qui navigue à Lorient, le Ar Vag Tredan, sont peut-être les précurseurs d’une flotte commerciale qui sera tout électrique et qui permettra à la fois de respecter l’environnement mais également de ravir passagers et opérateurs. La transition énergétique passe donc aussi par la mer.

crédits image : euronews.com