Google : voyage au cœur des océans

Google va enrichir son outil cartographique et ainsi permettre à ses utilisateurs de plonger dans les fonds marins australiens, avec le projet Catlin Seaview Survey. Plus de 50 000 images seront disponibles sur Google Earth, Google Maps ou encore de site le partage de vidéos YouTube.

L’Université du Queensland, grâce au sponsoring de l’assureur Catlin Group et à un partenariat avec Google, lance Catlin Seaview Survey. L’objectif de cette étude est de permettre aux scientifiques de mesurer l’impact du réchauffement climatique sur la grande barrière de corail. Des plongeurs équipés de la SVII Camera, une caméra missile qui permet de capter le paysage à 360°, sont en train de parcourir les fonds marins afin d’en tirer les meilleurs clichés.

Mais Catlin Seaview Survey ne s’adressera pas qu’aux spécialistes. Il va permettre à des millions d’internautes de pouvoir explorer les fonds marins, à l’instar du service Street View, déjà proposé par le géant de Mountain View. Il faudra cependant attendre jusqu’en septembre 2012 afin de pouvoir effectuer ce grand plongeon virtuel. Il est néanmoins d’ores et déjà possible de se rendre sur le site Internet Catlin SeaView Survey pour avoir un aperçu du projet.


Sources : 01net.com   journaldugeek.com

Google : au top du green

Google vient d’être élue entreprise la plus « Cool It » par Greenpeace. Ce classement annuel compare les géants du secteur de l’IT en fonction de trois critères, les solutions mises sur le marché afin de réduire l’impact environnemental, les mesures prises pour réduire l’impact environnemental de l’organisation elle-même et la contribution au débat public.

Google monte sur la première marche du podium suivi de Cisco, Ericsson et Fujitsu. Facebook et Apple ont, quant à eux, été exclus du classement. D’après Greenpeace, les deux mastodontes n’ont montrés aucune réelle volonté de diminuer leur impact environnemental. Facebook ayant par ailleurs conclu un partenariat avec Greenpeace fin 2011, il est fort probable que le Social Network fasse son apparition dans le classement l’année prochaine.

Google fait figure de premier de la classe et ce, notamment grâce à l’augmentation de son approvisionnement en énergies renouvelables ainsi que ses investissements dans ce secteur. The Big Brother affiche également publiquement ses ambitions en ayant fourni un plan détaillé de sa stratégie de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Dans ce rapport, Greenpeace pointe du doigt les data centers qui sont de plus en plus nombreux. Entre 2005 et 2010, la consommation en énergie de ces derniers a augmenté de 56%.

En conclusion, ce classement montre qu’il reste encore d’importants efforts à fournir. Comme le stipule Gary Cook, expert IT chez Greenpeace International, « les entreprises parlent beaucoup de transition vers des énergies propres et de réduction des impacts environnementaux mais n’agissent pas beaucoup ».

Les résultats du rapport sont disponibles à cette adresse.

Source : greenit.fr