Les Français de plus en plus inquiets pour l’environnement

L’institut BVA a réalisé un sondage pour Evasol sur les opinions et les sentiments des Français par rapport à l’environnement. Les résultats montrent que la population hexagonale est de plus en plus inquiète, principalement en ce qui concerne les dépenses énergétiques.

Une très grande majorité des Français estime que le réchauffement climatique est un fait scientifiquement prouvé et incrimine la responsabilité de l’homme dans la dégradation environnementale. Les Français ne sont plus que 44% à penser que les spécialistes de l’environnement exagèrent les menaces qui pèsent sur la planète contre 53% pour la même étude réalisée en 1992. Parmi les menaces qui préoccupent le plus la population, on retrouve la pollution atmosphérique, la déforestation ainsi que la pollution de la terre et de l’eau par les engrais chimiques. L’accident de la centrale nucléaire de Fukushima semble avoir marqué les esprits puisque 59% des concitoyens sont très inquiets quant à la possibilité qu’un accident similaire survienne sur le territoire.

Les Français sont également de moins en moins confiants à l’égard du gouvernement quant à la protection de la planète. A la veille des élections présidentielles, où la question de l’écologie tient une place primordiale dans le débat, 72% des personnes sondées estime que le gouvernement et les industriels sont les premiers responsables de la dégradation de la planète.

La population s’attend à voir augmenter le coup de l’énergie d’ici deux ans, ce qui devient une menace de plus en plus anxiogène pour les foyers pour qui, le meilleur moyen de pallier cette hausse réside dans la responsabilisation. En effet, 77% des sondés estiment que le changement profond des mentalités reste la meilleure solution pour protéger l’environnement, un seul leitmotiv : économiser l’énergie.

Pour cela, les Français se disent prêts à investir dans les énergies renouvelables et prévoient de réduire fortement leurs dépenses énergétiques d’ici 2 ans. Ainsi, près d’un quart pensent utiliser l’énergie solaire pour chauffer leur maison d’ici 10 ans et pour 50% d’ici 20 ans.

Source : quelle énergie