WWF : 50 ans de présence à Madagascar et Earth Hour le 23 mars

wwf.fr

1963-2013 : Cinquante ans que le WWF assure sa mission de conservatoire de la biodiversité et de l’environnement à Madagascar et dans l’Océan Indien Occidental. Par ailleurs, le samedi 23 mars 2013 de 20h30 à 21h30 se déroulera la 6e édition d’Earth Hour : une heure pour manifester contre le réchauffement climatique.

Vous connaissez évidemment…

Le World Wildlife Fund for Nature ou encore Le fonds mondial pour la nature est une ONG de protection de la nature et de l’environnement. Créée en 1961, elle fait partie des premières organisations indépendantes de protection de l’environnement au monde. Ceci s’explique notamment par le nombre considérable de ses membres. Aujourd’hui, en France, 180 000 donateurs soutiennent les activités de WWF. Dans le monde, l’ONG est présente dans plus de 100 pays et dénombre pas moins de 5 millions de membres. On note également 12 000 programmes de protection de la biodiversité dans le monde fournit par l’ONG. Son importance s’explique aussi par ses engagements financiers conséquents attribués à des études scientifiques de diagnostic et les réalisations d’opérations de protection de la nature.

1963-2013

Cela fait déjà cinquante ans que le WWF assure sa mission de conservatoire de la biodiversité et de l’environnement à Madagascar et dans l’Océan Indien Occidental. Les premiers projets de l’ONG concernaient des recherches scientifiques et la protection des espèces comme ce fut le cas avec la protection des ayes-ayes, animaux primates de Madagascar. Actuellement l’organisation participe activement à la promotion d’aires protégées. Dans un communiqué du 5 mars 2013, l’organisation se félicite d’un tel évènement et on ne peut que le saluer!

Les campagnes de sensibilisation du public

WWF a souvent fait parler d’elle lors de campagnes incitatives fortes contre la déforestation, le tourisme qui multiplie la vente d’objets fabriqués en matière animale, pour la protection des espèces d’animaux en voie de disparition ou encore pour appeler à se mobiliser ensemble pour la protection de la planète. Ces campagnes soutiennent ainsi l’utilisation des énergies renouvelables, la volonté de supprimer les énergies fossiles mais aussi la diminution collective de la pollution et du gaspillage.

Ce sont de très bonnes campagnes qui devraient réussir à toucher le public visé et éveiller les consciences bien passives et endormies de certains!

Petit éventail de photos marquantes :

« Don’t buy exotic animal souvenirs »

wwf.fr

« Le jour où je me protègerai tout seul, WWF disparaîtra »

wwf.fr

«Don’t save or Save»

wwf.fr

« We are all together »

wwf.fr

« Horryfing / More horryfing »

wwf.fr

Ne trouvez-vous pas ces campagnes d’affichage efficaces ?

Les actions de l’ONG dans le monde

L’association, basée en Suisse travaille sur des actions diverses notamment sur la surveillance de l’application de la réglementation nationale et internationale ; l’étude scientifique pour le diagnostic ou les propositions comme nous l’avions déjà mentionnée ; la restauration d’espaces naturels dégradés ou encore la formation, éducation, sensibilisation de tout public de tout âge à l’environnement.

Evènement le samedi 23 mars 2013 de 20h30 à 21h30

Le 23 mars se déroulera la 6ème édition d’Earth Hour, une manifestation annuelle à l’initiative de WWF et du Sydney Morning Herald, le grand quotidien australien. Cette manifestation consiste à éteindre ses lumières et débrancher tous les appareils électriques non essentiels durant une heure afin de faire des économies d’énergie et par conséquent permettre la réduction des émissions de CO2 et lutter contre le réchauffement climatique. Selon actualites-news-environnement.com, c’est « LA manifestation mondiale en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique ».

L’initiative lancée en 2007 fait participer pas moins de 1200 monuments prestigieux tels que la Tour Eiffel, l’Empire State Building, les pyramides de Gizeh, le Colisée de Rome, le Christ rédempteur à Rio, l’acropole d’Athènes, la tour Burj Khalifa à Dubaï ou encore la Cité interdite.

En pleine période de débat sur la transition énergétique lancé par la ministre Delphine Batho et le gouvernement français, cet évènement nous permettra de jouer notre rôle de citoyen responsable de l’environnement. Nous vous invitons donc à participer à cet évènement, tout en ne manquant pas de vous inciter à vous pencher davantage sur le débat en cours. N’hésitez pas à aller voir les propositions lancées depuis l’automne dernier par les ONG et associations pour une « véritable transition énergétique » en France mais aussi les actions diverses lancées dans les régions et collectivités. Car la transition énergétique passe aussi par vous, par nous, par tous les citoyens. Le débat a montré que peu nombreuses sont les personnes au courant du débat en cours, c’est fort dommage car c’est l’occasion de nous mobiliser mais aussi de nous informer. Le débat qui a débuté en automne dernier devrait aboutir à une proposition de loi avant la fin de l’année. On a donc encore le temps de se renseigner et espérons enfin que le débat aboutisse à une réelle loi qui protégera non seulement notre portefeuille avec l’efficacité énergétique et les économies d’énergie, mais aussi notre planète et l’environnement.