L’Arabie Saoudite finance des projets électriques en Mauritanie

Agence Mauritanienne d'Information

Le 25 février, à Nouakchott, un accord de prêt entre l’Arabie Saoudite et la Mauritanie a été signé. Par cet accord, le fonds saoudien pour le développement accorde à la Mauritanie un financement de 75 millions de dollars américains, soit 22 milliards d’ouguiyas, destiné au développement du système de transport électrique dans le pays.

L’accord a été signé par le ministre mauritanien des affaires économiques et du développement, M. Sidi Ould Tah, et par le directeur du programme des exportations saoudien, M. Ahmed Ben Mohamed El Ghanem.

Cet accord a été l’occasion, pour le ministre de Mauritanie, de « saluer » ce partenariat et de mettre en exergue « l’exemplarité des liens de fraternité unissant la Mauritanie et le Royaume d’Arabie Saoudite ». Il a noté que « ce financement illustrait la priorité que donne le gouvernement au renforcement des infrastructures de base ». Il n’a pas manqué d’ajouter que « l’accord constituait une forme de l’aide généreuse que l’Arabie Saoudite n’a cessé d’apporter à  notre pays dans différents domaines, réitérant que la ligne électrique de haute tension en perspective va ouvrir des perspectives prometteuses et marquer un bon qualitatif dans la production et le transfert d’électricité en Mauritanie ».

Le financement sera en effet alloué à la mise en place d’une ligne électrique à haute tension sur l’axe Nouakchott-Nouadhibou.

Le ministre mauritanien a également déclaré que la signature du présent accord revenait à inaugurer une nouvelle phase de diversification des mécanismes de financements offerts par l’Arabie Saoudite pour inclure l’organisme des exportations dont la Mauritanie tire profit pour la première fois.

Représentant l’Arabie Saoudite, M. Ahmed Ben Mohamed El Ghanem, a loué les liens de coopération existant entre les deux pays. Il a, entre autres, précisé que la Mauritanie constituait un « partenaire stratégique du fonds saoudien pour le développement », dans le domaine commercial notamment.

A savoir, le fonds saoudien de développement finance 21 projets en Mauritanie dont 6 sous forme de subvention, le reste étant constitué de « crédits avec des conditions préférentielles ».

L’accord conclu le 25 février a été paraphé en présente du ministre du pétrole et des mines, M. Taleb Ould Abdival et SEM Saoud Ben Abdel Aziz El Jabiri, ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite.

Source : Maghrebemergent.com, Agence mauritanienne d’information