Découverte d’un gène pour redonner du goût aux tomates

Des chercheurs semblent avoir découvert la raison du manque de saveur des tomates industrielles.

Selon une étude parue dans la revue américaine Science, un gène pourrait redonner de la saveur aux tomates industrielles, qui après avoir subi une mutation génétique mûriraient uniformément mais au détriment du goût.

Le trait génétique contrôlant l’uniformité du mûrissement dans la totalité de la tomate a été sélectionné pendant 70 ans, ce qui revenait à sélectionner celles qui étaient vertes, avant de devenir uniformément rouges. Mais la transformation neutralisait une protéine donnant du goût aux tomates.

Ann Powell, biochimiste à l’université de Californie et principale auteure du rapport explique que : « cette découverte du gène responsable de la saveur dans des variétés de tomates sauvages et traditionnelles offre la possibilité de retrouver des caractéristiques qui ont été perdues sans le savoir ».

Les auteurs de l’étude ont découvert deux protéines (GLK1 et GLK2) contrôlant le développement des chloroplastes. Il s’agit de structures dans les cellules de la plante qui permettent la photosynthèse chez les végétaux, un processus convertissant l’énergie de la lumière du soleil en sucres et autres composants, favorisant la production de sucres et de lycopènes responsables du goût de la tomate.

« Désormais, nous savons que certaines des qualités de la tomate très importantes pour les gens existent dans d’autres variétés non-industrielles, ce qui donne aux producteurs la possibilité de faire des fruits plus désirables tant par la couleur que par la saveur », conclut Ann Powell.