Les déchets du Pacifique : une source d’inspiration artistique

©Mandy Barker




L’environnement et l’écologie sont des thématiques qui inspirent de plus en plus la sphère artistique. Après le célèbre Chris Jordan, qui avait photographié l’énorme collection de déchets en plastique trouvés à l’intérieur d’albatros morts, c’est au tour du photographe Mandy Barker de s’inspirer des déchets retrouvés dans l’océan Pacifique pour sa nouvelle série de photographies, intitulée « Soup ».

Jouant sur la contradiction entre l’esthétique globale de l’image et ses composants, les déchets, Mandy Baker cherche à générer une prise de conscience chez le spectateur.

« J’ai toujours aimé collectionner les coquillages et les autres merveilles naturelles que l’on trouve sur les plages. Mais j’ai commencé à remarquer qu’elles se mêlaient de plus en plus aux déchets causés par l’homme. Mon ambition esthétique était d’attirer visuellement le spectateur vers l’image et de les amener à se demander ce qu’elle représente. Je voulais inciter le spectateur à découvrir son importance de cette façon, afin de créer un impact plus durable et une sensibilisation… Toutes les images sont créées pour représenter les statistiques inquiétantes de plastiques retrouvés dans les océans par-delà les frontières », déclare l’artiste.

©Mandy Barker


Mandy Baker n’en est pas à son coup d’essai en matière de création artistique engagée. Silent Spring, une série de photographies qui multiplie des images d’oiseaux et d’œufs avec des diagrammes de structures chimiques, avait pour objectif de dénoncer l’impact des pesticides sur les populations d’oiseaux.

Cette série de photos est visible dans son intégralité sur le site de l’artiste.

Sources : treehugger.com greenetvert.fr