Jeu vidéo sur les énergies renouvelables : n’y aurait-il pas une contradiction ?

Alternator

Sachant qu’il faut de l’électricité, de l’énergie donc, pour jouer à tout jeu vidéo, toute personne censée peut se demander s’il n’y aurait pas une contradiction à promouvoir les énergies renouvelables par le biais d’un jeu vidéo.

Ensuite, réflexion faite, toute personne peut se faire la remarque suivante : ce jeu promeut les énergies renouvelables, et non les économies d’énergies. Donc, soit.

Alternator, c’est son nom, est un jeu vidéo développé en partenariat avec Screen Australia et ABC TV, qui fait l’apologie des énergies vertes. Il s’agit plus précisément d’un jeu de course. Les joueurs évoluent dans un « future proche ». Ils y conduisent donc « de petits bolides » fonctionnant uniquement avec des énergies renouvelables.

Le jeu prend clairement partie en faveur du développement des véhicules électriques, à condition que l’électricité soit produite à partir d’installations renouvelables. Comme tous les jeux de courses, évidemment, l’objectif est de « réaliser les meilleurs temps possibles sur un parcours ».

Les joueurs prennent alors un rôle d’ « eco-gamers », terme utilisé sur zegreenweb. En plus d’avoir un parcours à réaliser en un temps record, ils doivent également se donner les moyens de doter leurs véhicules de davantage de puissance.

Comment faire ?

Au cours du jeu, ils doivent tout simplement « récupérer divers agréments comme des panneaux solaires ou des mini-éoliennes pour pouvoir accroître la puissance » du véhicule. Logique.

L’ « Eco-game » s’inscrit dans la mouvance des « Serious game »

Alternator, considéré comme étant directement connecté à l’écologie, fait partie des « Serious games », qui ont une vocation aussi ludique qu’éducative. Ce type de jeu se développe de plus en plus, sur les ordinateurs mais également sur Internet. Le support « jeu vidéo » est conçu, de plus en plus, comme un moyen de sensibiliser les citoyens sur telle ou telle problématique, écologique, sociale, politique, économique ou professionnelle.

Le jeu vidéo favoriserait donc la citoyenneté. Qu’en pensez-vous ?

Commentaires

  1. Je pense que si c’est un bon jeu, pourquoi pas, mais je crains que ce genre de jeu-concept soit développé plus pour transmettre un message que pour divertir, ce qui est dommage pour un jeu… Les jeux de course aujourd’hui sont très exigeants et il y a plus qu’un simple parcours sur un circuit.
    A tester, donc.