En 2020, 15,7% de la consommation électrique européen pourrait venir de l’éolien

Fotosearch.fr

Mardi 2 août, le lobby des professionnels de l’énergie éolienne, l’European wind energy association (EWEA) a estimé que « l’éolien pourrait couvrir 15,7% de la demande en électricité dans l’Union européenne en 2020 si les investissements sont consentis et si des objectifs contraignants sont imposés aux Etats. »

Actuellement l’énergie éolienne couvre actuellement 5,3% de la demande en électricité de l’UE

L’objectif de l’Union Européenne est d’atteindre 20% d’énergies renouvelables dans sa consommation d’électricité en 2020. La Commission européenne estime que l’éolien devrait assurer 9,4% de la demande en électricité de l’UE en 2015, 15,7% en 2020 et 28,5% en 2030.

Les Etats européens semblent être sur la bonne voie : dans les plans d’actions nationaux qu’ils ont tous présentés récemment, l’éolien est un objectif national. L’EWEA regrette cependant que ces objectifs ne soient pas contraignants, en raison d’une opposition des Etats Membres.

L’UE devrait investir annuellement 26,6 milliards d’euros

Les déclarations du rapport sont très ambitieuses. Le lobby de l’éolien estime que pour parvenir à produire 230 GW en 2020 grâce à l’éolien – soit 15,7% de la demande européenne en électricité ou l’équivalent de la consommation de tous les foyers réunis de la France, de l’Allemagne, de la Pologne et du Royaume-Uni -, l’UE devrait investir annuellement 26,6 milliards d’euros – 16,2 milliards sur terre et 10,4 milliards pour les installations en mer.

Selon l’association, l’Union Européenne économiserait alors 23,9 milliards d’euros sur sa facture pétrolière avec un baril à 97,4 euros et réduirait ses émissions annuelles de CO2 de 341,6 millions de tonnes.

Aussi, elle insiste véritablement pour que l’Union Européenne consente à d’importants investissements dans des infrastructures pour le transport de l’électricité éolienne depuis les sites de productions jusqu’aux consommateurs. Ces investissements devraient être acquis en imposant une régulation contraignante aux Etats membres afin de porter la part des renouvelables dans la consommation d’électricité de 19% actuellement à 34% en 2020, souligne l’EWEA.

La proposition de l’association va probablement heurter la sensibilité des Etats européens, qui tiennent à conserver leurs prérogatives en matière d’énergie. La diversification du bouquet énergétique en Europe questionne. Nombreux prônent l’intégration croissante de sources de production d’énergies renouvelables. Aussi le rapport du lobby délivre des propositions pertinentes  qui ne seront pourtant pas sans se heurter aux intérêts d’autres groupes de pression.

Source: 20minutes.fr, romandie, usine nouvelle