WWF France : Un patron désavoué par ses salariés

Dans un courrier électronique envoyé à l’administration, 57 des 93 salariés du Fonds mondial pour la nature – France – accusent Serge Orru, directeur général, d’avoir bafoué plusieurs des principes fondamentaux du WWF. La plainte est grave, ces salariés lui reprochent la mauvaise gestion de l’association, ses insultes, son salaire de 110.000euros par an, le nombre croissant des partenariats avec les entreprises, sa complaisance avec le gouvernement depuis le Grenelle, et un important turn-over – estimé à 25% par an…

Un salarié ajoute que le patron « utilise l’ONG comme marche-pied d’une carrière politique », et précise à Rue89: « Il se voit en député Europe Ecologie- Les Verts en 2012 ». Rappelons que Fabrice Nicolino avait déjà dans son dernier pamphlet « Qui a tué l’écologie ? » égratigné l’ONG quant à sa proximité avec les pouvoirs économiques et politiques…

…Mais il y a peu de chance que ces revendications soient écoutées par l’administration. La présidente Isabelle Autissier se dit « profondément choquée » : « Ce n’est pas aux salariés de décider de la démission du directeur général mais au conseil d’administration qui l’a nommé ».

Dans un courrier aux employés, la présidente ajoute qu’elle « [considérera] la communication sur ces questions à la presse comme une faute grave ». Le siège de l’association est en effervescence. A présent, toutes les accusations doivent être vérifiées.

Alors que le WWF fête cette année son cinquantième anniversaire, l’antenne française de l’ONG mondiale entre véritablement dans une période de tourmente. Ces éléments soulèvent la dissonance d’une « éthique et une exemplarité fortes pour assurer une parfaite cohérence entre notre discours et nos actes ». WWF sera-t-il capable de continuer à vaincre en matière de protection de l’environnement malgré ses perturbations internes ?

Source: Enviro2b