Des cellules solaires sur les pistes cyclables aux Pays-Bas

Crédits photographiques: BrokenSphere

Après le smartphone , le tissu, le verre ou le plastique, c’est une piste cyclable qui va être recouverte de cellules solaires.

Un projet précurseur de « Solaroad »

Les Néerlandais sont bien connus pour l’omniprésence de leurs pistes cyclables à tel point qu’Amsterdam est au coude à coude avec Copenhague pour le titre de capitale européenne des vélos.

Dans ce contexte, les Pays-Bas envisagent l’installation de panneaux solaires sur les routes en commençant par les pistes cyclables. Cela a pour avantage une utilisation efficace de l’espace qui est mise au service de la production d’énergie.

Ce projet « Solaroad » est né grâce à la firme néerlandaise TNO. Une couche d’un centimètre d’épaisseur de cellules solaires en silicium cristallin est fixée sur le dessus avant d’être recouverte d’une couche de verre trempé.

Un projet pilote pour l’année prochaine

Ce procédé pourrait potentiellement produire 50 kWh par m2 et par an pour notamment contribuer à l’éclairage des rues et des feux de circulation dans un premier temps.

Cependant, ce procédé en est encore au stade du développement. C’est la raison pour laquelle un programme pilote à petite échelle doit être mené dans la ville de Krommenie, en dehors d’Amsterdam.

Prévue pour être installée l’année prochaine, la première « Solaroad » pourrait ensuite être mise en place dans tout le pays. Aux Etats-Unis, les premiers tests de routes solaires ont débuté en février mais le prix du panneau solaire routier en verre super résistant devrait rester très élevé.