Des milliers d’Allemands manifestent contre le nucléaire

Lundi 14 mars, plus de 100 000 Allemands ont manifesté contre l’énergie nucléaire. Répartis dans plus de 400 villes, ils ont notamment appelé à la fermeture de certaines centrales, d’après l’AFP.

L’Allemagne, dont une franche partie de la population est hostile à l’atome, s’est très rapidement organisée pour organiser des manifestations d’ampleur. L’opinion publique allemande avait été sensible au changement de stratégie opéré par Angela Merkel qui était revenue sur la sortie programmée de l’Allemagne du nucléaire. Elle avait décidé de prolonger finalement la durée de vie de centrales.  Coïncidence hasardeuse, le 12 mars, avait eu lieu une manifestation « prévue de longue date », rassemblant plusieurs milliers de personnes dans de Bade-Wurtemberg, entre la centrale nucléaire vieillissante de Neckarwestheim et Stuttgart. Les militants demandent sa fermeture.

Une fois n’est pas coutume, il semble que ces manifestations aient eu un impact direct sur le gouvernement allemand : lundi 12 mars, la chancelière Angela Merkel a annoncé un moratoire de 3 mois sur l’allongement de la durée de vie des réacteurs. Ne soyons pas dupes, cette mesure paraît symbolique. La lutte devra se poursuivre. Mais dans le contexte hostile que nous connaissons : crise financière, chômage (des jeunes), baisse du pouvoir d’achat, un peu de symbolisme ne fait pas de mal, au contraire…